> Professionnel > Articles et conseil RH

Entrepreneur : un potentiel à tester

Les derniers chiffres publiés en janvier par l'INSEE le confirment : l'entrepreneuriat a eu le vent en poupe en 2010 ! 622 000 sociétés ont été créées en France, soit 7 % de plus qu'en 2009. Une croissance qui ne doit pas faire oublier le revers de la médaille : toutes ces nouvelles entreprises ne tiennent pas forcément sur le long terme.
Formation et évaluation des entrepreneurs sont des garde-fous indispensables.

Après un recul de 6 % enregistré en 2009, les créations d'entreprises sont reparties à la hausse en 2010. Une recrudescence boostée par le régime d'auto-entrepreneuriat créé en 2009, comme l'indiquent les dernières statistiques de l'INSEE. Sur les 622 000 sociétés créées l'an passé, 458 000 ont pris naissance sous forme d'entreprises individuelles, dont 58 % avec le statut d'auto-entrepreneur. Fortement médiatisé par les pouvoirs publics, ce régime connaît un grand succès, avec 2,9 milliards d'euros générés en 2010 contre 1 milliard d'euros pour l'année 2009. Cependant, beaucoup de ceux qui ont tenté l'aventure ont déchanté, comme le souligne la hausse des radiations en 2010.

Des outils pour un essai transformé

Le manque de préparation et la méconnaissance des compétences requises pour être chef d'entreprise, sont souvent à l'origine des essais non transformés. Pour pallier ces travers et aider les jeunes entrepreneurs à pérenniser leur activité, de nombreux cursus de formation ont vu le jour, à l'image de la toute nouvelle formation « Passerelle » que vient de lancer la Chambre de commerce et d'industrie de Paris à destination des salariés et ex-salariés. Ces stages permettent de découvrir toutes les étapes de la création d'entreprise, d'en maîtriser les aspects sociaux et fiscaux et d'adopter des outils de gestion nécessaires au pilotage de leur activité.

Intéressantes et nécessaires, ces formations ne permettent toutefois pas de tester son potentiel. Or, pour réussir dans l'entrepreneuriat, faut-il encore posséder certaines qualités telles que la persévérance, la confiance en soi et l'ambition. C'est la raison pour laquelle Central Test a créé en 2006 le test « Entrepreneur », disponible depuis son site www.centraltest.fr. Ce test permet de mesurer son potentiel et de faire une première mise au point avant de créer sa propre structure. Utilisé notamment par les écoles de commerce et d'ingénieurs, les chambres de commerce et d'industrie (CCI) et les Centres de bilan de compétences, ce test, validé scientifiquement, est le seul de sa catégorie à être accessible en ligne. Il a été passé par 30 000 personnes en 2010.

Mesurant 14 dimensions nécessaires à la création d'entreprise et prenant en compte l'expérience et les qualités du candidat, il permet d'identifier ses points forts et ses lacunes et de comparer son profil à plusieurs types d'entrepreneurs (artisan, franchiseur, entrepreneur "start-up"...). Un test simple à faire pour Nathalie responsable projet, et « qui donne des réponses claires et concrètes très utiles quand on est en phase de réflexion ». « Je conseille ce test à tous ceux et celles qui veulent démarrer une entreprise, ajoute Benoît, entrepreneur. Les résultats au test sont très pertinents et permettent de mieux se connaître et de se reconnaître. »

Sandrine Guinot, NaoPresse

Partager