> Professionnel > Articles et conseil RH

La succès story Central Test : 40% croissance en 2010

3 500 entreprises clientes dans plus de 50 pays, 5 000 évaluations par jour, 200 sites partenaires, 20 distributeurs, 35 tests validés scientifiquement, 40% de croissance en 2010... Central Test est l'un des acteurs majeurs de l'évaluation en ligne pour le recrutement, la gestion de carrière et le développement des compétences.
Patrick Leguide, son PDG et fondateur, revient sur les forces de l'entreprise, près de 10 ans après sa création.

L'aventure de Central Test démarre en 2002. À l'époque, Patrick Leguide, consultant en recrutement, diplômé et passionné de psychologie, a l'idée de créer un test de personnalité afin de contrer « les entretiens biaisés » et faire face aux difficultés des recruteurs dans l'évaluation des candidats. Un premier test initialement rédigé sur Excel et qui deviendra quelques années plus tard « Profil Pro », le produit phare de la jeune société. Depuis l'éditeur a bien grandi, avec notamment l'entrée en 2009 de Natixis au capital de Central Test. La société affiche un chiffre d'affaires de 1,5 million d'euros en 2010, contre 1,056 million en 2009, et ce notamment grâce à un taux de reconduction record des abonnements illimités.

Une gamme complète pertinente

« Notre force est de proposer des outils pertinents qui répondent à de réels besoins du monde RH », explique Patrick Leguide. Outre le « Profil Pro-R », Central Test offre maintenant une vingtaine de tests RH au champ d'action varié : personnalité, management, orientation, intelligence émotionnelle, pensée critique, motivation, stress, ou encore force de vente. Les questionnaires sont rapides (12 minutes en moyenne) et adaptés pour certains selon le niveau d'études. Tous sont validés selon les normes psychométriques régies par la Commission Internationale des Tests et l'American Psychological Association. « L'autre atout de Central Test est de proposer ces outils en ligne grâce à une plateforme simple et des rapports clairs et pragmatiques, tout en offrant la possibilité de débriefing des résultats et de formation par nos consultants psychologues », ajoute le PDG.

Avec 80% de son chiffre d'affaires réalisé en BtoB, Central Test compte parmi ses clients « des cabinets de recrutement, des centres de bilan de compétences, des grands groupes, des PME, des grandes écoles, des universités et de nombreuses institutions », détaille Patrick Leguide. « Mais nous touchons aussi le grand public avec des tests spécifiques et différentiés comme Atout Métier, via 200 sites Internet partenaires. » Un segment sur lequel, avec 60 % du marché français, l'éditeur se positionne aussi en chef de file.

Ouverture à l'international

« Notre succès est d'abord en France », commente Patrick Leguide. Mais l'objectif de l'éditeur est clairement de se développer à l'international, marché qui représente actuellement 30 % de son chiffre d'affaires. Les principaux tests proposés par Central Test aux entreprises sont ainsi disponibles en 9 langues et utilisés dans une cinquantaine de pays. « Notre activité connaît une croissance considérable sur les marchés émergents du Moyen-Orient, d'Afrique du nord, d'Inde et d'Amérique du Sud, mais aussi en Europe et en Amérique du Nord », se félicite le dirigeant. « Nous sommes conscients des différences culturelles entre les pays et nos tests sont construits en conséquence.»

En perpétuel développement

La recherche est un axe prioritaire du développement de l'éditeur. Ses tests sont révisés tous les 3-4 ans et de nouveaux produits voient régulièrement le jour « pour coller le mieux possible aux réalités professionnelles et aux nouvelles problématiques », explique Patrick Leguide. « Les tests sont élaborés par nos psychologues mais aussi avec des consultants RH et des seniors managers dont l'expérience acquise sur le terrain nous permet de mieux affiner nos outils d'évaluation ». Ainsi, le test de vente est en cours de révision pour intégrer les aptitudes en négociation. « C'est un bon exemple de notre volonté de proposer des outils plus opérationnels avec des mises en situation. Le test de vente complète le Profil-Pro-R et donne une vision plus précise du potentiel commercial du candidat », précise Patrick Leguide.

Autre innovation à souligner, la création en mars 2010, de « Test Métier », une application iPhone qui suggère aux candidats des professions correspondant à leur profil sur une base de 200 métiers.

Mais ce qui concentre depuis quatre ans l'énergie du pôle innovation de Central Test, c'est la refonte de la plateforme en ligne. « Nous avons investi plus de 500,000 euros pour regrouper sur une même plate-forme de multiples fonctionnalités comme les tests à difficultés progressive, le 360° ou l'étalonnage culturel, ce qui n'a jamais été réalisé par aucun éditeur. La V2 devrait sortir en juin 2011 et sera utilisée par nos clients illimités dans un premier temps, puis étendue à l'ensemble de nos clients », annonce le dirigeant.

Une équipe soucieuse des besoins du client

Central Test regroupe une équipe de 40 collaborateurs, répartis entre le siège parisien (R&D, informatique, consulting...) et trois filiales à Londres, à Madagascar et en Inde, créés entre 2005 et 2007. L'entreprise dispose d'un service client très réactif et qualitatif, capable de gérer de façon personnalisée ses 3500 clients et partenaires RH. « Ces filiales nous confèrent un avantage concurrentiel majeur en terme de développement commercial, de marketing internet et de R&D. » souligne le PDG.

Quelles perspectives pour 2011 ?

L'année 2011 devrait aussi être marquée par une augmentation significative du chiffre d'affaires de l'éditeur. « De 1,5 million en 2010, on envisage de passer à 3 millions en 2013 et à 5 d'ici 2015, avance Patrick Leguide. La société devrait poursuivre sa croissance retrouvée depuis la reprise d'activité en 2010. 95% des contrats pour les tests en illimité sont d'ores et déjà renouvelés », se réjouit-il. Un chiffre qui s'explique aussi par la stratégie de conquête commerciale de l'éditeur : « Nos tarifs débutent à 10 euros le test et à 390 euros pour tous les tests en illimité. Nous sommes donc environ 25% moins chers que la concurrence », conclut Patrick Leguide.

Propos recueillis par Sylvain Luneau,
NAO Presse

 

Partager